« Ceux qui rêvent le jour auront toujours un avantage sur ceux qui ne rêvent que la nuit. »

 

Je vous convie à une petite promenade dilettante et bucolique dans la réserve naturelle nationale de 180 hectares "la Sommerley" à Krafft et le polder : bassin de rétention des crues de 600 hectares qui peut être mis en eau en quinze heures et stocker 7,8 millions de mètres cubes d'eau !! Ce qui a été fait le 11 mai, remplissage, maintien en eau du polder puis vidange le 21. Nous nous sommes postés dans les observatoires, mais les oiseaux s'étaient exilés bien trop loin, dommage pas de photo d'espèces variées de volatiles qui  sont installées à l'année, d'autres plus exotiques ne passent que l'hiver ici !!

015017

021019

034027

030095

Le silence règne en maître, la chorale des emplumés ne perturbe en rien cet équilibre. Le feuillage est presque jaune d'or sous le soleil, petites feuilles vaporeuses qui doucement murmurent sous la brise. Puis de façon soudaine et imprévisible, l'on passe dans un autre univers, enchevêtrement de lianes,de clématites qui se fraient un passage entre fusains, houblons, érables, saules, cornouillers, ormes en haut desquels on pourrait découvrir le pic mar ou pic épeichette tambourinant plus prés du ciel que de mon objectif malheureusement !! Cette forêt alluviale produit des arbres de grande stature. On peut sans se presser, observer ce paysage sauvage de marais, tout en restant sur une petite digue... 

092064

 

035 (2)047

039088

064 (2)055

 

074058

Les giessen ancien bras du Rhin sauvage sont principalement alimentés par les résurgences de nappe phréatique. Ces cours d'eau s'écoulent avec langueur, berçant les lentilles d'eau et autres callitriches. Le ballet incessant des libellules au dessus de ces radeaux naturels ne détourne pas l'attention d'un rongeur, ni de la couleuvre qui ondoie au loin dans les eaux d'une température égale en toute saison. Sous les rayons de soleil, à l'abri des roseaux et des iris jaunes, on devine un monde sous-marin, un petite rainette et nombre d' amphibiens attendent le moment propice pour conter fleurette ! 

013078

066FL (489)

004E (3)

Nous avons à peine entrevu les trésors que recèle cet écosystème, s'y promener a été un enchantement. Chaque saison offre son lot d'espèces animales et végétales toujours plus nombreuses et variées. Nous y reviendrons au plus fort de l'été et peut-être aurai-je la chance de découvrir le lucarne cerf-volant ! Juillet ou août, le temps pour eux de trouver un partenaire, se reproduire et...mourir, tout cela en un mois !! Il me faudra être patiente, attentive et sereine, avec le temps ça s'apprend...

E (129)FL (520)

E (218)015

 

 

"Le temps ne passe pas, il s'installe"