"IL faut tellement de temps pour enfouir un souvenir mais tellement peu de choses pour qu'il ressurgisse" 

 

Je vous racontais il y a peu, notre rencontre avec Zaza, sa disparition a laissé un grand vide et Boy qui a perdu son coach, errait comme une âme en peine, suivi de nounouche devenu orphelin !

B40001

006 (2)005 (2)

Bon gré mal gré, la vie continue, "gros boy" comme j'avais coutume de l'appeller avec affection devenais un beau et grand briard (E'Boy du bois de soyère né à Chasse sur rhone ) nous avons pris la décision de reformer le triumvirat et accompagné de boy (concerné à part entière) direction la SPA de pierrelatte.

 

B44B47

Musette, femelle "griffon" noire s'est installée chez nous en Novembre 1994 sans aucun souci, on lui avait laissé quelques temps d'adaptation avant la stérilisation, elle avait repris le coaching de boy là ou Zaza l'avait laissé ! ses petites tendances à la fugue s'espaçaient, j'avais simplement oublié le yin et yang, musette a pris du poids, j'ai été longue à la détente, mais à force de la voir lécher son ventre qui enflait à vue d'oeil et ses grands yeux noirs me fixer avec un air perplexe, comme si j'en étais responsable ! ça m'a fait tilt... On a eu chaud, elle aussi : après échographie 8 petits chiots s'annonçaient, plus boy que zaza ! elle en serait morte...

B34

Notre pauvre nounouche n'a pas survécu à la leucose du chat, quelque temps après au cours d'un déplacement, sur l'autoroute un ennui technique nous force à nous rabattre en urgence sur une aire de repos toute proche, chance inouï !! nous attendons patiemment portière ouverte, chaleur croissante, dans l'espoir que notre véhicule veuille bien redémarrer...de petits miaulements plaintifs attirent notre attention, on cherche et d'une poubelle sort un ravissant chaton qui, posé par terre essaie de monter dans la voiture ! c'était un signe, une chance à saisir on l'a fait et en récompense : un tour de clé de contact, le moteur ronronne.... ainsi commence la formation d'une autre troïka !

Notre trouvaille s'est avéré être un "chat des bois norvégiens" d'après le véto, tous les soirs surgissant de nulle part, il retrouvait boy et musette dans le jardin pour le rituel "dernier pipi" avant de dormir ! et il rentrait se coucher avec ses deux compères jusqu'au matin...

img270 -008 (2)

Notre gros boy a été un compagnon exemplaire, il a fait 'si je m'en souviens bien) 3 tentatives de mutinerie dans sa vie, inexplicable pour nous, en signe de rébellion il s'installait dans le fauteuil, du style "viens z'y pour voir" nous l'avons ignoré et quelques minutes après, il est reparti dégoûté dans son panier !! Il se promenait souvent libre dans le sous bois attenant à la maison, et nous avons pu à l'improviste faire une délicieuse omelette aux girolles grâce à lui : je dois l'admettre, nous avons bien ri en assistant, sur le balcon, à la fuite de notre cueilleur cueilli sur terrain privé et de l'attitude perplexe du gros boy devant le "butin" laissé sur place ! rassurez vous, boy impressionnait par sa seule présence c'est tout...

Son heure venue lui aussi nous a quitté : musette qui secrètement avait rêvé d'être "chien" unique, profitait de son nouveau statut avec délectation !

Quelle déception quand au détour d'une virée à Marseille, elle a compris, qu'elle entamait une nouvelle colocation et que la retraite serait pour plus tard : il fallait coacher Rasko ! mais ça c'est une autre histoire....

 

"C'est par piston qu'on entre au paradis si c'était au mérite, mon chien y entrerait et je resterais dehors !"