"Les mots sont des oiseaux sauvages qu'on ne rattrape jamais, une fois lâchés"

 

011 (2)

Je n'avais jamais remarqué combien le paysage que m'offrait dame nature était si beau, évidemment il faut souvent pour cela, lever sa gueule au vent et je dois dire que mes prédispositions, mon instinct primaire me poussent à marcher la truffe au sol à la recherche de quelques gibiers !

 

021 (2)

Ce jour là pourtant à cause d'un rayon solaire ou peut-être de lune, je fixais les troncs blancs des bouleaux majestueux, ils me taquinaient en me renvoyant leurs reflets d'argent. Toutes ces paillettes miroitantes ont failli me priver de l'équilibre nécessaire pour cheminer près de l'eau sans danger. Je décidais d'être plus attentif alentour... Devant nous se dressait sur la surface de l'eau, un voile souple et ondoyant, les saules que j'imaginais pleurer, contemplaient leurs reflets. D'une furtive caresse au fil de l'eau, ils faisaient tanguer quelques frêles esquifs. Je me suis approché, je sais la curiosité est un vilain défaut, puis mis en arrêt :, bizarre ! des cris secs, aigus, même un peu plaintifs : personne ! et voilà que soudain tout change les bateaux deviennent oiseaux, poules d'eau aux becs fardés de rouge ! Tout est trompeur, chacun se travestit à sa guise...

les  saules, pieds dans l'eau, me semblaient bien différents, tout en étant les mêmes. L'un pensif portant ses branches nues et souples, appelait encore un peu l'hiver pour dormir et rêver, l'autre plus pressé s'abandonnait au doux murmure du printemps précoce et déjà de petites dentelles s'accrochaient aux branches.

014

017

Ici et là, quelques grands échassiers ont croisé notre chemin, certains indifférents à notre présence, d'autres plus sympathiques me saluant de deux ou trois battements d'ailes pour se poser presque au même endroit. Je les ai toujours trouvé, entre nous soit dit, un peu snob et godiches...

 

005 (2)

021

024

052

 

La rivière paisible et lisse s'est séparée en deux. Choisir ? encore ! je n'ai guère eu le temps de me tourmenter pour le bras dont j'avais renoncé à suivre les méandres, les deux cours d'eau se sont très vite retrouvés à mon grand soulagement. Plus loin une écluse à tenter de le piéger, seul sa ténacité lui a permis de s'échapper balayant devant lui, cailloux et canards indifféremment. Nous sommes restés longtemps côte à côté mais pas même lui ne pouvait répondre à ma question : allons nous dans le même sens ?

040 - Copie

043 (2)

Nous avons ainsi passé par des enchevêtrements de bois, feuillus et bosquets. les feuilles mortes bruissantes ont un temps pris le relais, dessinant d'hypothétiques sentiers menant peut-être vers des embarcadères...Puis les prairies immenses sont apparues où j'ai couru à perdre haleine après je ne sais quel mirage !

080

010

011

054

Toutes ces bouffées vivifiantes ont mis mon coeur en joie. Il ne faut plus traîner pourtant, car j'entends au loin le cancan incessant des canards qui parlent de grand froid, quoique ! tantôt j'en ai vu d'autres glisser sur l'eau en tenue d'apparat prêts pour un ballet printanier !

055

081

 

 

025

 

 

 

 

 

 

 

Notre pas s'est fait plus pressant sur le chemin du retour. Une ou deux rencontres brèves et inattendues ont conclu cette étrange journée où chacun cherche sa place, ne sait s'il part ou revient...

Personne ne devine qu'à cet instant se jouent encore les dernières joutes entre l'hiver, ses lueurs glacés bleues et blanches et le printemps conquérant au souffle léger et coloré. Je m'en fous ! pour cette fois je n'aurais pas à choisir...

J'ai enfin retrouvé mon panier avec délectation. Alors que je sombrais doucement dans la béatitude, un bruit assourdissant me fait trembler, la grêle frappe de sa colère dévastatrice. La bataille fait rage entre les saisons...je ne m'en soucie plus, ma maîtresse s'est mise aux fourneaux et l'odeur de la nature s'en est allé pour laisser place aux effluves réconfortantes de poires, bananes et épices. Allons rêver !!

 

"Sait-on jamais qui, de celui qui part ou de celui qui reste, ira le plus loin ?"

003 (3)

086