"Heureusement que le monde va mal, je n'aurais pas supporté d'aller mal dans un monde qui va bien !"

 

Je suis parti dans la fraîcheur du matin, le coeur en joie, car depuis peu j'entends parler de moi partout ! A la télé, dehors quand je vais relever mes sms, on scande mon nom au point que je m'enivre de cette soudaine, inattendue, inespérée mais combien bienvenue notoriété, hé oui : je suis Charly !

Je me suis amusé comme un fou à batailler avec un bâton (un rien m'amuse !) courir à perdre haleine dans les bois pour soudain surgir dans la lumière, comme au milieu d'une arène, entouré par des centaines de pieds de vignes levés vers le ciel et moi pour.... m'ovationner.

 

DU (76)003LK (334)

 

DU (243)DU (376)

Les émotions et les exercices m'ont réchauffé et mis en appétit ! Nous avons dégotté un abri spacieux à l'orée de la forêt avec vue imprenable et surtout à l'abri de tous visiteurs intempestifs, il porte le joli nom de "maisonnette du muguet". Il y a une petite bibliothèque pour les joyeux promeneurs en goguette, de préférence aux heures chaudes qui prêtent à la rêverie. Nous ne nous sommes pas éternisés pour en profiter. Je me suis toutefois endormi paisiblement dés la fin de mon repas, repu et satisfait. Le froid a poussé mes vieux à reprendre la route, juste le temps de réchauffer leurs mains autour d'un "verre de café chaud".

 

 

DU (256)DU (182)

 

DU (386)

 

X001 (18)

 

X001 (20)X001 (24)

 

X001 (31)DU (450)

La conversation allait bon train entre eux : charly ci, charly ça... tout de suite j'accours pour leur marquer mon affection. Je me fais gentiment rabrouer "file charly !" non mais sans blague, faut pas pousser. Je ne m'appelle pas : viens ici "fou-l'camp". Je ne suis plus n'importe qui ! j'ai du succès, j'suis connu et reconnu, ils feraient mieux d'me marquer un peu de respect !

Tout s'écroule soudain autour de moi, je sais de quoi il retourne! Dans un premier temps j'ai cru qu'il parlait de moi : charly ...bla bla bla...mort ! je repasse devant eux pour les rassurer, youyou, j'suis là ! vous faites pas de bile. Ils ne m'ont pas calculé. Puis en prêtant l'oreille, j'ai enfin compris qu'il s'agissait d'humains. J'ai alors lâchement poussé un ouf de soulagement. Je ne risque rien, j'suis qu'un teckel nommé Charly ! Ma vieille tient toujours le crachoir, je reste à l'écoute : on abat...bla bla bla.. aussi les chiens... (quoi?! ma tête est mise à prix!)...quand ils sont infidèles (la connerie à ce point là, j'dis qu'ça devient gênant!). Hé mes "poteaux" ma famille, ma raison de vivre, mes maîtres ! Je suis fidèle, trééés fidèle...attendez moi ! (je sais être servile quand il le faut : question de survie ) J'ai fini ma balade entre mes deux meilleurs amis, comme un bon soldat et au pas de charge.

DU (225)

DU (829)

DU (378)

Je ne sais pas ce qu'il en est pour vous, mais je pensais que l'on était allé au bout du chemin de cette quatorzième année de l'an deux mille sans ambages, franchi toutes les saisons sans anicroches notoires, même si le printemps n'y a pas mis tout son coeur ! j'ai rempilé pour une année de plus, le coeur léger et confiant en l'avenir et v'lan catastrophe, l'annus horribilis se profile devant moi à peine ma signature apposée ! mes certitudes ont volé en éclat, mon succès, ma notoriété n'était qu'illusion !

DU (302)DU (223)


 "Plus je connais les hommes, plus j'admire les chiens"