07 août 2017

" les vaches se rebiffent...."

  Entre nous, une supposition, hein ! Je dis bien une supposition qu'on rencontre des vaches ! En admettant, c'est toujours une supposition hein ! qu'on sympathise : qu'est ce qui se passerait ? "Un coup de corne et Charly éparpillé par petits bouts, façon puzzle" me dit la vieille ! Bien que déçu par ces conseils soi-disant avisés, j'ai décidé qu'aujourd'hui je n'en ferais qu'à ma tête ! Passer de 140 à 1350 mètres, nécessite un petit temps d'adaptation, ce qui fait le bonheur de mon pote. Point n'est besoin de le répéter,... [Lire la suite]

16 juillet 2017

« On n'a jamais autant besoin de vacances que lorsqu'on en revient. »

 "La vue, le toucher, l'ouïe, l'odorat, le goût... Ne font qu'un seul et unique sens... Le plaisir !" "Le monde ne suffit pas" certains le disent ... J'ai le bonheur d'avoir découvert le paradis et plus encore d'en profiter sans avoir à rendre mon dernier souffle !! Tous les ans, je prends un bain de jouvence dans cet Eden. Depuis maintenant 14 ans, je n'ai pas d'autres horizons que le Tirol...Je profite du fait que Charly se repose (C'est bien connu, les vacances ça fatigue !) pour faire cette aparté. Il vous contera trés... [Lire la suite]
13 août 2016

"L'impondérable est ce qui vous pend au bout du nez."

  "J'ai trop pensé pour daigner agir."   Les pattes bien ancrées dans le lit du ruisseau glacé, je laisse le soleil chauffer mon épine dorsale pour éviter la déperdition de chaleur. J'observe mon pote en face de moi, se reposer sous la caresse de l'astre du jour. La vieille a repris ses habitudes et mitraille à tout va, évidemment je reste sa cible préférée mais c'est le prix à payer pour qu'elle nous laisse rêvasser ! La chaleur se fait plus vive et à moins de plonger et rester en apnée, je ne peux y échapper. Je guette... [Lire la suite]
31 juillet 2015

"Tout se découvre enfin, lorsque moins on y pense. Le temps voile et dévoile tout"

"C'est une chose de penser que l'on est sur le bon chemin, une autre de croire que ce chemin est le seul."   Ma vieille et moi avons cogité au clair de lune : demain quel chemin allons nous prendre ? choix cornélien, à l'heure du coucher aucune décision n'était encore prise ! Ce matin, sans avoir de but précis, nous avons traversé notre village en voiture, la pluie et le soleil se livraient une bataille à l'issue incertaine. Pendant un arrêt imprévu, nous avons enfin décidé du lieu de notre troisième étape, priant le ciel... [Lire la suite]