"Le temps est un vieillard qui a la malice des enfants."

 

P1520454P1520369

L'automne de ma vie ! Vaste sujet sur lequel j'aime à radoter. Pour vous et tout particulièrement pour ceux que ça fatigue, retournons-y de ce pas, à la toute fin de cette saison haute en couleur. Quand en Novembre, la froidure vient nous surprendre, alors que persiste encore la lumière du soleil, les couleurs se réveillent et nous réchauffent de l'intérieur. La nature tangue entre le vert et le brun et de cette valse-hésitation, s'écoule un nuancier à vous tourner la tête. Bon ! Tout le monde connaît la chanson, le fond de l'air est frais, laïho...Pour être franc avec vous, il faut que je ventile ma flemme, c'est pourquoi je vous ai convié à cette sortie. J'ai bien un ptit côté poète, mais un peu au ras des pâquerettes ! J'suis plus sensible aux distributeurs de pommes et aux champignons, plus faciles d'accés. On va faire cette virée, vite fait, car je n'ai pas tout mon temps !

P1520447P1520451

P1520444P1520436

Mon pote et moi avons la même passion pour l'hiver, avec une nette préférence pour cette période trop courte, où les jours raccourcissent et cherchent à hiverner au creux des nuits les plus longues. Lorsque le soir venu, mon pote traverse l'appartement pour fermer un à un les volets, je le suis avec un plaisir non dissimulé, battant de la queue pour saluer d'un au revoir, mes petites journées en clair-obscur bien rafraîchissantes. Puis il met la touche finale à ce rituel qui m'enchante, en faisant deux tours de clé à la porte d'entrée, puis se tourne vers moi pour me donner le signal : cric-crac zou ! La nuit est alors mienne, je peux dormir sur mes deux oreilles et ronronner comme un feu qui s'éclate dans une belle cheminée. Vous allez me dire : "Ben qu'est ce qu'on fout en Automne ?" J'explique : maintenant que nous avons fêté Noël, mon ventre est plus que rempli. Rassurez vous, j'ai toujours une petite place pour un dessert ! L'euphorie passée, un malaise s'est installé, comme un poids sur l'estomac, qui ne cesse de troubler ce bonheur tranquille. J'en ai la confirmation en regardant mon pote, qui les mains sur son ventre, semble soucieux : les jours rallongent !!

P1520430P1520445

P1520413P1520418

Puisque vous êtes mes amis, je vais vous confier la petite idée qui trotte derrière ma tête. Je caresse le secret espoir de remonter le temps, car je n'ai pas la patience d'attendre un an pour revivre mes moments préférés. Mais, je suis aussitôt saisi d'un doute affreux et je vous interroge : est ce que je ne m'y prends pas un peu trop tôt ? Le mieux, c'est que je vous expose les faits et vous me donnerez votre avis. Il semblerait que la vieille veuille remettre le couvert et me faire un remake de Noël. J'ai fait cette constatation, juste après ma sortie matinale où je profitais longuement du frimas. Nous nous sommes retrouvés pour un petit déjeuner frugal, pour moi, juste une cuillère de miel pour me maintenir en bonne santé pour la journée. Dans le même temps, le bout de mon oreille se réjouissait d'entendre mon pote, déjà à son travail. Il tapotait consciencieusement mon panier et mes coussins et j'avais grande hâte d'en apprécier tout son moelleux. Seule ombre au tableau, il y a dans les parages, des terroristes en herbe qui font un boucan d'enfer dès que je m'assoupis et ça me fout en pétard ! Inquiet, mon maître m'a donné un petit calmant pour m'aider à maîtriser ma colère...Mais, c'est finalement un fumet de morilles qui est venu délicieusement me harceler et mettre fin à ma torpeur.

P1520414P1520426

L'arôme du vin jaune s'évade pour se poser sur ma truffe, les notes entêtantes de curry, noix et pain d'épices me mettent en joie. Je cours aussitôt retrouver mes joujoux pour leur apporter la bonne nouvelle ! Je me pose un instant, histoire de me remettre de mes émotions, quand mon coeur fait un bond et se laisse capturer par une caresse. C'est la crème de la crème ! Elle est fraîche et acidulée, je lui voue une adoration sans borne. Son onctuosité réunit tous mes nouveaux amis et vient faire le lien avec moi ! Les yeux brillants de convoitise, je fixe du regard ma vieille au fourneau, je suis dans la caverne d'Ali Baba!! Non, pas de photos de mes trésors culinaires, je vous en ai déjà trop dit et je crains que cela soit préjudiciable à nos carcasses déjà bien empâtées. Perso, j'pense encore avoir de la marge, vu qu'à Noël, la vieille m'a jugé apte à continuer sur ma lancée, en déclarant: "après l'Epiphanie, on mettra le ptit tonneau à la pesée!".

P1520409P1520417

P1520347P1520421

Comble de malchance pour vous, la nature fait son show et se passe aisément de mes commentaires. Il n'y a devant nous, qu'un chemin large et solitaire, alors à vos bâtons, nous n'aurons rien d'autres à nous mettre sous la dent. Parler quand on n'a rien à dire est une pratique aisée pour bon nombre de deux pattes, mais pour un teckel, l'exercice est ardu. Pas de rencontres impromptues, pas de bouleversement climatique, rien, il ne se passe rien ! Je n'ai plus le choix, je suis obligé de me mettre en avant. Ma modestie va encore en prendre un coup, mais pour vous, je suis prêt à tous les sacrifices ! Des années durant, le temps a travaillé pour moi afin que je puisse en profiter pour vivre selon mon bon plaisir. Maintenant il se joue de moi et m'impose son rythme et je ne sais comment l'amadouer. Je lui ai suggéré de faire une pause et même de partir en vacances, mais il a percé à jour mes projets et ne veut plus s'arrêter. J'ai étudié le terrain, reniflé ici où là pour dénicher quelques indices, je cherche encore...

P1520398P1520396

Maintenant que vous êtes là pour m'aider dans ma chasse au temps qui passe, je ne doute plus de clouer notre trophée, à demeure, au 21 du bel hiver ! Il va falloir donner un sacré coup de collier, ça ne va pas se faire d'un coup de baguette magique. Quand à moi, je vais m'en remettre au ciel et suivre ce rayon de soleil qui s'évertue à frapper toutes les croix qui jalonnent notre parcours. Si je ne trouve pas le moyen de remonter le temps, je vais me prendre un sacré coup de vieux et j'srais pas tout seul ! l'hiver me déride et me fait rajeunir, l'ennui c'est que l'été toujours plus intrusif, s'accroche à ma peau, me dessèche et je vieillis à vu d'oeil, ça nuit à mon image...

P1520395P1520375

P1520350P1510944

P1510943 P1520021

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il est temps de faire le bilan de nos investigations, mes amis on a fait chou blanc et frôlé de peu, l'éternel jeunesse ! Y'a plus qu'à rentrer chez nous. Je dois rester encore un peu avec mes vieux, j'suis invité pour tea time. Comme vous pouvez le constater, j'suis dans l'impossibilité de partager avec vous, car c'est le trop peu qui incommode. Certes, le spectacle à perte de vue est à mes pieds et ça en vaut la peine. Pour le reste, je ne suis même pas sûr que les gâteaux soient pour moi ou au moins un ! Certains seraient tentés de me trouver pessimiste et râleur, vous avez devant vous la preuve qu'il n'en ai rien ! Un excellent contenu... dans un contenant réduit à sa plus simple expression, je vous le dis, moi aussi, tout simplement : c'est du foutage de gueule !! Pendant que je rumine l'injustice qui m'est faite, je distingue au loin, les prémices d'un hiver qui se termine. Le ciel s'assombrit et me presse de faire un choix, le poids des ans commence déjà à se faire sentir. Je ne sais pas si c'est un effet de mon imagination, mais j'ai l'impression que la nature se déshabille d'un coup, d'un seul. Les feuilles jonchent le sol et n'augurent rien de bon, je songe à déclarer forfait !

P1520011P1510517

 

tea timeP1510513

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le petit nuage de crème dans mon café, qui m'avait à peine humecté la langue, se rappelle à mon bon souvenir. Deux ou trois gouttelettes, égarées sur ma moustache, se posent sur ma truffe comme une consolation. Et là, j'ai comme une illumination, je réalise que la solution à mon problème est à la maison. Puisque la vieille nous prépare un remake de Noël, c'est qu'elle a trouvé le moyen de remonter le temps. Elle m'épate ! Quelques rares fois, des éclairs de génie la traversent et la laissent tout aussi perplexe que mon pote et moi ! J'ai emboîté le pas de mon maître. Il semble tout aussi pressé que moi, de retrouver Noël. Plus détendus quand à notre avenir, nous avons échangé quelques propos, et c'est là, que tout a basculé ! "Alors mon Titi, tu es prêt pour la soirée du Réveillon, on va bien se régaler ! Après le dessert tu auras un autre ptit cachet, ni vu ni connu, on passera à la nouvelle année ! Ça m'a stoppé net dans mon élan, juste à la croisée des chemins.

P1520773

P1510994

 

nuit1

 

P1520742

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je l'ai laissé s'éloigner, car il avait déjà basculé de l'autre côté, sa gourmandise l'emportait sur tout le reste. J'étais seul face à mon destin. Toute une vie à la recherche du temps perdu, sans peut-être jamais atteindre mon but. Fallait-il persévérer dans cette quête à dormir debout ? Soudain,je suis ébloui par un éclair de lucidité : vieillir c'est un jour de moins chaque soir, oui mais un jour de plus, tous les matins dès l'aube...Que m'importe ce retour en arrière, utopique et déraisonnable. Seul compte, le temps que j'engrange. C'est de la vie à mes années et des années à ma vie ! Stoïquement, j'ai toisé le chemin qui pourrait me mener vers Jouvence pour finalement lui tourner le dos. L'éclat du soleil couchant, semble avoir ouvert une brèche sur le chemin ou la silhouette de mon pote se dessine. Je bataille pour échapper à l'aveuglement et me précipite, rejoignant mon bâton de vieillesse, avant qu'il ne disparaisse sans moi. Enfin sur la bonne voie, nous avons repris le cours de notre vie, sans plus se poser de questions. J'ai de l'espérance à revendre et c'est convaincu d'avoir fait le bon choix que je me suis empiffré et enivré de parfum pour mieux basculer dans l'année suivante. Les premières détonations ont retenti, j'ai cligné de l'oeil et Morphée m'a pris dans ses bras, juste le temps pour moi de vous murmurer : "2018 vous souhaite bonne chance, que 2019 exauce vos espérances" bonne et heureuse année à vous tous,deux et quatre pattes"

 

P1520830

 

 

 

 

 

 

 

 

"À force de chercher midi à quatorze heures, on finit par perdre son temps."