« Parler pour ne rien dire


Mesdames et messieurs ... je vous signale tout de suite que je vais parler pour ne rien dire.
Oh! je sais! Vous pensez :
« S'il n'a rien à dire ... il ferait mieux de se taire! »
Evidemment! Mais c´est trop facile! ... C´est trop facile!
Vous voudriez que je fasse comme tout ceux qui n´ont rien à dire et qui le gardent pour eux?
Eh bien, non! Mesdames et messieurs, moi, lorsque je n´ai rien à dire, je veux qu´on le sache!
Je veux en faire profiter les autres!
Et si, vous-mêmes, mesdames et messieurs, vous n´avez rien à dire, eh bien, on en parle, on en discute!
Je ne suis pas ennemi du colloque.
Mais, me direz-vous, si on en parle pour ne rien dire, de quoi allons-nous parler?
Eh bien, de rien! De rien!
Car rien ... ce n´est pas rien
La preuve c´est qu´on peut le soustraire.
Exemple: Rien moins rien = moins que rien!
Si l´on peut trouver moins que rien c´est que rien vaut déjà quelque chose!
On peut acheter quelque chose avec rien!
En le multipliant
Un fois rien ... c´est rien
Deux fois rien ... ce n´est pas beaucoup!
Mais trois fois rien! ... Pour trois fois rien, on peut déjà acheter quelque chose ... et pour pas cher!
Maintenant, si vous multipliez trois fois rien par trois fois rien:
Rien multiplié par rien = rien.
Trois multiplié par trois = neuf.
Cela fait rien de neuf!
Oui ... Ce n´est pas la peine d´en parler!
Bon! Parlons d´autres choses! Parlons de la situation, tenez !
Sans préciser laquelle!
Si vous le permettez, je vais faire brièvement l´historique de la situation, quelle qu´elle soit!...."

Raymond Devos.

P1340776

 

La situation, la voilà, je suis en plein brouillard et je marche seul !! La parution de ma dernière aventure au Tirol "les vaches se rebiffent..." a eu du mal à se frayer un chemin vers vous, chers compagnons de balade. Je pensais que Canalblog avait enfin déblayé le terrain pour que l'on puisse au plus vite se retrouver, mais depuis le 10 août, à peu prés, Canalblog bugge !! le staff technique fortement réduit par les départs en vacances n'a pas arrangé les choses, à tel point, que nous nous sommes retrouvés en black-out total... Finalement fin août, début septembre, nous avons pu reprendre le cours normal des choses, enfin presque ! Nous avons pris quelques jours, le temps de retrouver nos marques la vieille et moi, pour être au même diapason afin de vous raconter une autre "Charlystory". Histoire avortée avant même d'avoir vu le jour et pour cause; un nouveau problème s'est profilé à l'horizon vers le 8 septembre. Rien que pour l'ajout des photos, il faut progresser selon le format des images et une par une (ex : 3 photos en 1 heure !!) bref galère, galère...

Voici donc, la seule photo téléchargée, qui somme toute, symbolise parfaitement la situation et mon état d'esprit. La vieille a fait un clic sur "publier" hier 17 septembre à 17h00 et depuis ça tourne en attente de publication. La nuit tombe, il est 21h00 on attend toujours, j'me casse regarder la télé avec mon pote, quand à la vieille : elle a buggé, elle est partie se coucher !!

à bientôt - Copie